26 May 2015,
 Off

Prendre un spa pour diminuer la stress

Le stress en croissance au Québec

À ne pas confondre avec l’anxiété, qui est une émotion découlant d’une situation stressante, le stress est quant à lui un mécanisme réflexe qui fait suite à une situation qui requiert une adaptation. Les réactions qui en résultent sont physiologiques et psychologiques.

L’élément déclencheur peut être de nature physique, émotionnelle ou sociale. Et si la situation implique une adaptation, c’est parce qu’elle n’est généralement pas habituelle. Il y a des facteurs négatifs et d’autres positifs, ils varient d’une personne à une autre.

Ainsi, il peut s’agir d’un stimulus futile ou sérieux. Il peut survenir de façon inattendue ou bien quand le sujet était au courant à l’avance. Certains stimuli peuvent donner lieu à un stress de manière exceptionnelle tandis que d’autres, en revanche, peuvent être constamment présents dans le quotidien de manière à entraîner de problèmes plus sérieux au niveau de la santé.

 

Des réponses au stress qui sont variables

À l’image des stimuli, les réponses ou réactions sont également extrêmement variables. Des réactions immédiates sont notamment destinées à assurer la capacité du corps à réagir face à la situation. Il peut s’agir de l’augmentation du rythme cardiaque, de la montée d’adrénaline ainsi que d’autres réactions physiologiques.

Si ces réactions physiologiques devaient permettre au corps de réagir rapidement pour permettre à la personne de s’adapter à la situation, au-delà d’un certain temps elles peuvent donner lieu à des malaises physiques et psychologiques. On les désigne comme étant les symptômes du stress.

Pour revenir à l’intensité des réponses à la suite des stimuli, celle-ci peut quant à elle varier en fonction d’un grand nombre de facteurs, dont la façon dont la personne perçoit le stimulus ou le facteur déclenchant. Cette perception peut dépendre de l’environnement extérieur, des exigences, des attentes de la personne, de son éducation, de son propre vécu, de ses expériences…

 

Les symptômes du stress sont aussi variables

Comme nous l’avons déjà souligné auparavant, si le stress perdure au-delà du certain temps qui devait simplement permettre au corps de réagir face à la situation à laquelle la personne était confrontée et devait s’adapter, des malaises physiques et psychologiques (symptômes du stress) peuvent survenir.

Ces symptômes varient généralement d’une personne à une autre et peuvent également être différents pour chaque stimulus auquel on fait face. Ainsi, au fil du temps, la personne est en mesure de déterminer, par elle-même, qu’elle est stressée et que c’est son stress qui est à l’origine de certains maux.

Il peut s’agir de maux de tête, de vertiges, d’insomnies ou encore de problèmes cutanés comme l’eczéma. D’autres symptômes physiques peuvent également être notés comme des tensions musculaires, des problèmes d’appétit, de digestion, la fatigue ou le fait d’avoir le souffle court.

Par ailleurs, d’autres manifestations de type émotionnel, mental et comportemental peuvent être notées chez des personnes exposées au stress. Il peut s’agir d’un manque de joie, de mélancolie ou de sentiments de mal-être qui peuvent s’exprimer par l’inquiétude, l’angoisse, l’irritation ou encore l’agitation.

Une personne stressée peut être désorganisée, avoir peu d’estime de soi, avoir tendance à se replier sur elle-même, avoir du mal dans ses relations avec les autres comme celui ou celle qui partage sa vie. Il ne s’agit pas là d’une liste exhaustive.

 

La dépression : un autre symptôme du stress

Pour ceux qui pouvaient encore en douter, la dépression est une véritable maladie. C’est une des pathologies psychiques qu’on rencontre le plus au monde. Elle sera la deuxième maladie la plus courante en 2020 selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Cette pathologie psychique peut être due à un ou plusieurs facteurs biologiques, psychologiques ou encore liés à l’environnement social ou familial. Même si les facteurs biologiques n’ont pas été précisément déterminés, il a été constaté que les zones cérébrales participant à la régulation de l’humeur des personnes souffrant de dépression sont généralement moins actives.

C’est ainsi qu’on suppose qu’elle peut être causée par un déséquilibre au niveau des substances naturellement présentes dans le cerveau et la moelle épinière. Celles-ci sont des messagers chimiques ou neurotransmetteurs, par exemple il y a la sérotonine, la noradrénaline et la dopamine.

La dépression est une maladie à causes multiples. C’est ainsi que d’autres facteurs psychologiques et environnementaux peuvent entrer en jeu. Il peut être question de situations difficiles ou d’évènements douloureux de la vie (qui peuvent être plus faciles à supporter pour certaines personnes et moins pour d’autres), de changements importants, de conflits relationnels, de problèmes de santé, de problèmes au niveau de la société…

 

Les symptômes de la dépression, aussi nombreux que sérieux

La dépression se manifeste par un grand nombre de symptômes qui sont à prendre au sérieux et non à considérer comme de simples caprices. Ces symptômes peuvent être émotionnels, physiques, comportementaux et même cognitifs.

Il est important de distinguer ces symptômes des petits coups de blues ou des simples passages à vide qui ne font que passer. Ainsi, une personne souffrant de dépression peut être triste et mélancolique presque tous les jours et l’être plus le matin que le soir. Cette humeur peut d’ailleurs aboutir à des crises de larmes inexplicables.

Une personne dépressive n’accorde généralement plus le même intérêt à ses activités habituelles et présente une baisse générale du plaisir et du désir. Également, elle a un profond sentiment de dévalorisation de sa propre personne et doute systématiquement, de façon exagérée, de la valeur de ses actes et de ses pensées.

De plus, elle tend à toujours ressentir un fort sentiment de culpabilité vis-à-vis de son entourage, sans oublier l’irritabilité, les pensées morbides récurrentes ainsi que les idées suicidaires dont elle n’arrive pas à se débarrasser.

 

D’autres symptômes associés cognitifs ou physiologiques

D’autres symptômes peuvent être notés comme des difficultés à se concentrer, à s’impliquer dans une conversation ou encore à prendre des décisions. Par ailleurs, une personne dépressive peut souffrir de trous de mémoire ou même être moins vigilante qu’auparavant.

Elle peut faire l’objet d’une importante variation de poids de l’ordre de 5% de la masse corporelle et de problèmes relatifs au sommeil. Une personne dépressive peut aussi souffrir de fatigue chronique, de baisse d’énergie et même avoir du mal à faire des efforts en vue d’une tâche ou d’un objectif à atteindre.

 

Des symptômes sous certaines conditions

Pour être réellement considérées comme des symptômes de la dépression, ces manifestations doivent remplir certaines conditions. Ainsi, il doit s’agir de symptômes que la personne n’a pas encore rencontrés auparavant dans sa vie ou bien de symptômes qu’elle a déjà connus mais qui sont d’une étendue plus sérieuse avec l’avènement de l’épisode.

Par ailleurs, du point de vue clinique, une détresse ou une altération du fonctionnement grave doit accompagner l’épisode tandis que la série de symptômes qui touchent la personne doit se manifester de façon récurrente (presque toute la journée ou tous les jours) sur une durée minimale de deux semaines.

Il est à noter que les symptômes varient d’une personne à une autre mais le fait d’en cumuler au moins cinq de façon récurrente indique que l’individu souffre de dépression.

 

Des solutions complémentaires aux traitements contre la dépression

Le stress et la dépression sont des problèmes qui touchent de plus en plus les hommes et les femmes. La prise en charge médicale et psychologique de ceux-ci n’est pas à prendre à la légère. Ainsi, si vous pensez souffrir de tels problèmes, il est toujours préférable d’aller consulter un professionnel de la santé qui saura vous conseiller, déterminer les traitements qui vous conviennent et vous indiquer les marches à suivre pour vous en sortir.

Parmi les conseils qu’il peut vous prodiguer, il ne manquera probablement pas de vous parler de l’importance de se reconnecter avec la nature. À Québec, le Parc de la Jacques-Cartier à Stoneham est une destination naturelle prisée. Le Nordique Spa du Mont-Ste-Anne aussi offre un décor naturel époustouflant. La nature nous permet de nous ressourcer grâce à l’air frais qu’elle nous offre, aux couleurs dont elle se pare, à ses agréables sons…

En 2012, l’OMS désignait la dépression comme principale cause d’invalidité dans le monde. Elle évoquait des recherches qui établissaient un lien entre les pathologies mentales et le milieu naturel des personnes concernées.

De même, la revue internationale Landscape and Urban Planning a publié un rapport selon lequel les Londoniens vivant dans une rue arborée avaient un taux de prescription d’antidépresseurs plus faible par rapport à ceux qui ne côtoyaient que peu ou rarement la verdure. La verdure et, par extension la nature, a de réels bienfaits sur notre santé mentale.

D’autres études ont également abouti à des conclusions similaires en ce qui concerne le stress, concluant que de s’entourer de verdure était un bon moyen de lutter contre celui-ci. C’est le cas d’une étude danoise publiée en 2010 à laquelle ont participé 11 238 personnes.

Les personnes vivant à plus d’un kilomètre d’un espace vert, en comparaison à celles étant à moins de 300 mètres d’un espace vert, étaient 1,5 fois plus stressée que ces dernières. La proximité à des espaces verts permet de réduire le risque de dépression, d’anxiété, de stress et aussi de maladies respiratoires.

 

La relaxation pour aller mieux

Elle est d’autant plus favorisée par le fait d’être près de la nature et d’être connecté à celle-ci. En effet, ne l’oublions pas, être connecté à la nature c’est aussi renouer avec ses émotions, c’est mieux apprêter son corps et son esprit à faire face aux évènements extérieurs qui peuvent apporter leur lot d’agressivité, de compétitivité, d’ironie… mais aussi de bonnes choses à apprécier.

Plusieurs méthodes peuvent vous permettre de vous relaxer. Vous pouvez passer par l’activité physique pour rehausser votre estime personnelle. Il convient de souligner que celle-ci permettra de stimuler la production par votre corps d’endorphines. C’est ainsi qu’on dit que le sport est le meilleur antidépresseur naturel qui soit.

Pour revenir aux endorphines, il s’agit d’analgésiques naturels qui vont interagir avec les récepteurs du cerveau et permettre de diminuer la perception de la douleur. Ils font ressentir un sentiment de mieux-être et d’euphorie tout en améliorant la qualité de votre sommeil et en remontant votre niveau d’énergie.

En outre, il est important de noter que le fait de constater des améliorations au niveau des symptômes que vous ressentez peut grandement vous aider à faire un pas vers l’amélioration de votre état de santé. À part les activités physiques, d’autres méthodes vous permettront de vous relaxer tout en profitant des bienfaits que la nature a à vous offrir.

Des séances de spa offrent de nombreux bienfaits pour le corps et l’esprit. Il est possible d’y combiner massage, détente, soins du corps… Il s’agit de moments pendant lesquels vous pouvez reprendre goût aux simples plaisirs de la vie et apprécier le fait d’être entre les mains d’un professionnel.

 

Un spa nordique, l’idéal pour éliminer le stress

La chaleur permet aux muscles de se relâcher. Une fois emmagasinée par le corps, elle s’échappe peu à peu par les pores de la peau qui s’ouvrent à nouveau et il s’en suit une diminution du rythme cardiaque. Cette diminution entraîne une sensation de bien-être qui s’accentue lorsque l’expérimentation d’un écart chaud-froid est répétée à quelques reprises. D’où l’intérêt des spas nordiques comme ceux que l’on retrouve au Nordique Spa Mont-Ste-Anne et au Nordique Spa Stoneham. Ajoutez à cela des soins de massothérapie et la relaxation est assurée. Le corps et l’esprit sont soulagés et revigorés. C’est surtout le cas de votre système immunitaire qui sera renforcé par le spa. Le sauna finlandais et le hammam ajoutent quant à eux à l’expérience. La chaleur vous fera transpirer jusqu’à un litre d’eau en une séance, de sorte que les impuretés, les toxines et les mauvaises graisses seront évacuées de votre organisme. Voilà quelques raisons, parmi tant d’autres, qui font d’un spa nordique une destination sans pareil pour vaincre le stress lorsqu’il se fait ressentir.

 

Bref, en consultant un professionnel de la santé pour votre problème, qu’il s’agisse de stress ou de dépression, il ne manquera pas de vous parler de relaxation et de vous indiquer des exercices auxquels vous pouvez vous adonner à cet effet. Comme nous l’avons déjà noté un peu plus haut, être en connexion avec la nature vous permettra de mieux vous relaxer. Ainsi, vous pouvez choisir de mettre en pratique les mouvements de relaxation auxquels il vous aura initié au beau milieu de la nature.

Comments are closed.