23 February 2015,
 Off

Le sauna est une pièce habituellement en bois où on prend un bain de chaleur sèche dont la température varie entre 70 et 100°C. Il est à noter que la température maximale ne doit pas dépasser 90°C en ce qui concerne les États-Unis et le Canada selon les normes UL et CSA/ACNOR. Malgré cette température élevée, celle du corps reste aux environs de 39°C.

Dans la cabine, on retrouve généralement des bancs sur plusieurs niveaux. Il faut noter qu’autant le niveau est élevé, autant la chaleur est importante. Si vous en êtes à votre première expérience ou si vous êtes assez sensible à la chaleur, il est préférable d’opter pour le niveau le plus bas.

Il faut, en outre, souligner qu’il est toujours important de savoir écouter son propre corps lors d’une séance. Dans le cas où vous sentez que vous n’êtes pas à même de supporter la chaleur, il est toujours possible d’écourter le passage dans la cabine et il n’y a aucun mal à cela ni aucune honte à avoir.

Outre les bancs, un calorifère ou un poêle y est également présent, utilisé pour chauffer les pierres. On peut également y retrouver un seau d’eau ainsi qu’une louche qui vont être utilisés pour humidifier l’air ambiant au cas où il s’agit d’un sauna humide.


Saunas Secs : Les différents types et les bienfaits du sauna

Sauna humide et sauna sec

On peut distinguer deux grands types de sauna classique dont le sauna humide et le sauna sec, la différence principale résidant dans l’humidité de l’air. Dans le cas d’un sauna humide ou d’un sauna finlandais, la température se situe entre 70 et 90°C et le taux d’humidité varie entre 10 et 25%.

Une fois les pierres surchauffées, une louche d’eau froide est versée sur les pierres pour ajuster l’humidité et donc humidifier l’atmosphère. La vapeur ainsi produite va produire une intense sensation de chaleur qui va gagner la personne.

Dans le cas d’un sauna sec, le taux d’humidité est moins important, variant entre 4 à 12%, et la température est un peu plus élevée que celle du sauna humide. La sensation de chaleur est plus intense comparée à celle ressentie en sauna humide. Pour un sauna sec, aucune louche d’eau n’est versée sur le poêle.

S’il est plus agréable d’être dans un sauna humide en raison d’un taux d’humidité plus élevé et d’une température plus clémente, un sauna sec a toutefois plus d’impact sur le corps étant donné que la chaleur est un peu plus agressive du fait du taux d’humidité moins élevé.

Comparé au sauna à infrarouge, un sauna classique, qu’il soit humide ou sec, part du principe qui consiste à chauffer l’air ambiant et non le corps du participant lui-même, d’où un environnement à une température nettement plus élevée.

À distinguer du sauna hammam, le sauna vapeur, également appelé tylarium ou danarium, permet aux personnes plus sensibles comme les enfants ou les personnes âgées, de bénéficier d’une séance de sauna. Il combine une température moins élevée, de 45 à 65°C, à un taux d’humidité plus important, de 40 à 65%.


Les étapes pour atteindre le bien-être

Il est à noter que le sauna a plusieurs bienfaits, entre autres, au niveau des articulations, de la musculature ou encore pour les douleurs de neuropathie. Il permet, par exemple, de se détendre et de se relaxer, de détendre les muscles après une séance de sport ou encore de purifier le corps de ses impuretés et ses toxines, constituant ainsi une véritable séance de détoxication.

Ainsi, selon les besoins de l’utilisateur ainsi que ses possibilités, conditionnées notamment par sa condition physique, sa résistance ou encore son âge, on peut noter quelques changements au niveau des étapes de la séance.

Par ailleurs, il est essentiel de souligner que le sauna comporte des contre-indications absolues dont des pathologies cardiaques non stabilisées, un rétrécissement aortique ainsi qu’un accident vasculaire cérébral (AVC).

En considérant un utilisateur n’ayant aucune fragilité ni aucun problème particulier, la séance peut être constituée d’un cycle qui est répété deux à trois fois. Un cycle comporte plusieurs étapes dont une douche chaude, un passage en cabine dont la durée peut aller de 8 à 15 minutes, une douche froide et une période de détente. À ne pas oublier : il est important de se réhydrater entre chaque cycle.


L’importance des douches

Il s’agit bien sûr d’une question d’hygiène mais l’importance des douches ne se résume pas à l’hygiène. La douche chaude précédant l’entrée en cabine permet de réchauffer le corps. Grâce aux frictions des extrémités du corps, la température de celui-ci est relativement homogène.

À la suite de la douche, il convient de se sécher minutieusement pour que le corps ne refroidisse pas, au risque de retarder le processus de sudation ayant lieu en cabine et lors duquel les pores vont s’ouvrir, ce qui va notamment permettre l’évacuation des toxines et impuretés contenues dans l’organisme.

Par ailleurs, il convient de se mettre nu en cabine par mesure d’hygiène mais aussi parce que s’habiller peut entraver ce processus tout comme la circulation. Quant à la douche suivant le passage en cabine (eau tiède ou eau fraiche) ou encore l’immersion totale dans un bain d’eau froide, elle permet d’éliminer la sueur et de refroidir la peau et ainsi d’en refermer les pores. Notez que l’eau utilisez chez Spa Nordique est conforme au Règlement sur la qualité de l’eau (.pdf) des piscines et autres bassins artificiels.

Lors de la période de détente qui dure aux environs de 15 à 20 minutes, il est essentiel de se couvrir pour empêcher le refroidissement du corps.


Qu’est-ce que le sauna aufguss?

Le terme signifie infusion en allemand. Il s’agit en effet d’un rituel d’origine allemande qui augmente les effets de sudation et qui est animé par le maitre de sauna ou le verseur. Lors du passage en cabine, il est important de poser tout le corps, les pieds inclus, sur la serviette de bain, qu’on soit assis ou allongé pour que la transpiration ne se dépose pas sur le banc en bois.

Pendant le passage en cabine, les pierres sont arrosées d’un mélange fait d’eau infusée d’huiles essentielles, ce qui va produire des vapeurs d’eau parfumées et faire accroitre immédiatement le degré d’humidité dans le sauna.

Le maitre de sauna remue ensuite l’air en effectuant des mouvements circulaires avec une serviette de bain. Cela permet de ventiler les vapeurs vers le ou les participants, de mélanger l’air chaud du haut et l’air plus froid du bas et ainsi d’évacuer la couche d’aire isolante autour du corps de ceux qui sont présents.


Différents types de chauffage

Il peut sembler que tous les saunas se ressemblent. Néanmoins, comme nous l’avons vu auparavant, on peut noter des différences au niveau de la température et du taux d’humidité. En outre, les saunas peuvent également être distingués les uns des autres par le type de chauffage utilisé.


Le sauna à bois

Il utilise un petit poêle à bois pour le chauffage des pierres et est généralement doté d’une cheminée. Le chauffage s’effectue lentement, le crépitement du feu permettant une atmosphère qui détend autant le corps que l’esprit, et il s’en dégage une odeur agréable ainsi qu’une chaleur pénétrante. Il est à noter que le poêle à bois peut être remplacé par un poêle à gaz.


Le sauna à fumée

Également connu sous le nom « savusauna », le sauna à fumée utilise également un poêle à bois mais n’est pas doté d’une cheminée. La fumée et la suie du bois demeurent donc dans le sauna et le corps du participant s’imprègne d’une forte odeur de fumée de bois.


Le sauna à poêle électrique

Le sauna électrique constitue le sauna moderne par excellence. Doté d’un poêle électrique, le sauna électrique est plus facile à manipuler étant donné que la température monte rapidement et qu’il est facile de stabiliser celle-ci. Il est à noter que certains peuvent le trouver moins relaxant que le sauna à bois ou le sauna à fumée.


Le sauna infrarouge

C’est un type de sauna encore méconnu du grand public mais qui tend à être de plus en plus utilisé. Le chauffage ne consiste pas à chauffer l’air ambiant mais à chauffer directement le corps du participant avec une température moins élevée, convenant aux personnes sensibles à la chaleur.

Le chauffage est plus rapide comparé au sauna électrique, est compact et se fait à partir de rayons infrarouges émis par les réchauffeurs et qui sont absorbés par le corps.


Saunas Secs : Les différents types et les bienfaits du sauna

Des bienfaits inestimables du sauna

Ceux qui ont déjà bénéficié d’une séance de sauna affirment sans hésiter qu’il s’agit d’une expérience hors du commun, relaxante et permettant de faire retomber le stress, la fatigue ainsi que la tension qu’ils ont pu ressentir auparavant.

Cela s’explique notamment par le fait que l’organisme, sous l’action de la chaleur, va libérer des endorphines, des neurotransmetteurs qui favorisent la relaxation et qui favorisent également le sommeil. Il s’agit donc également d’un rituel idéal pour améliorer la qualité du sommeil.

Toujours par l’action de la chaleur, on note une vasodilatation des vaisseaux sanguins. La vitesse de la circulation sanguine est ainsi augmentée, d’où un soulagement rapide des douleurs et tensions musculaires ainsi que des douleurs articulaires.

En outre, cette vasodilatation et cette accélération de la circulation sanguine permet une meilleure oxygénation des tissus par le biais du sang qui irrigue tous les organes et une meilleure fonction cardiovasculaire. Plus riche en oxygène, le sang l’est également en éléments nutritifs.

Si l’ouverture des pores par l’effet de la chaleur ainsi que la sudation permet d’éliminer les impuretés et les toxines, le sauna a également pour effet de nettoyer la peau et d’en améliorer l’élasticité. Enrichi en oxygène et en éléments nutritifs, comme nous l’avons déjà noté, le sang, circulant plus rapidement, afflue sous la peau.

Il en ressort une peau nettoyée en profondeur, lisse, tonifiée et dépourvue de tous ses boutons et impuretés. Cette action de la chaleur est ensuite complétée par celle de l’eau fraiche ou froide lors de la douche suivant le passage en cabine. En effet, celle-ci va refermer les pores et donner une meilleure apparence à la peau tout en évitant que d’autres impuretés ne puissent ensuite pénétrer dans la peau dont les pores ont été auparavant dilatés.

Le sauna est également connu pour son action sur le système immunitaire. En effet, la chaleur va provoquer une sorte de fièvre artificielle qui va stimuler la fonction immunitaire, rendant l’organisme moins vulnérable. Ainsi stimulé, le système immunitaire va déclencher une production plus importante de globules blancs et d’anticorps, d’où l’amélioration des défenses immunitaires. Si c’est vraiment le renforcement de votre système que vous visez, un forfait au Spa Nordique qui inclurait d’autres activités serait tout indiqué.

S’il permet de mieux se prémunir contre les infections, l’état grippal ou encore le rhume, le sauna a également pour effet de dégager les voies respiratoires, par le biais de l’utilisation d’huiles essentielles qui seront profondément inhalées lors de la séance. Il permet ainsi d’améliorer la fonction respiratoire.

Quant au massage combiné à du spa, c’est doublement bénéfique.


Quelques conseils avant de vous lancer

Si vous avez des doutes, concernant votre état de santé, votre condition physique ou encore votre tolérance face à la chaleur, n’hésitez pas à en parler à votre médecin. En principe, si vous ne faites pas partie des groupes de personnes dont l’état de santé constitue une contre-indication absolue, comme nous l’avons déjà mentionné plus haut, vous pouvez profiter des bienfaits de cette expérience hors du commun.

Cependant, il convient toujours d’en référer à votre médecin et de prendre certaines précautions pour le cas de certaines personnes comme les femmes en gestation par exemple. À cet effet, il est préférable que les températures n’aillent pas au-delà de 70°C.

Également, il convient de ne jamais rester plus de 10 minutes dans la cabine et de ne pas prendre une douche trop froide mais plutôt une douche tiède après la chaleur car l’alternance du chaud et du froid peut provoquer des contractions en dernier trimestre de grossesse. Par ailleurs, il est conseillé de se reposer longuement entre deux cycles.

Pour tout le monde, il existe également des produits à proscrire avant et pendant une séance. C’est le cas notamment des médicaments antihypertenseurs et surtout de l’alcool étant donné que cela va favoriser l’hypotension artérielle car l’organisme n’arrive pas à maintenir sa pression sanguine. Des troubles du rythme cardiaque peuvent être notés et il peut s’ensuivre un arrêt cardiaque.

Par ailleurs, il ne faut pas oublier que l’alcool, par effet de narcose sur les centres nerveux, va altérer la capacité du participant à être attentif aux signaux qui lui envoie son corps alors que ceci a une importance capitale lors d’une séance puisqu’il est essentiel de sortir de la cabine quand les limites du corps sont atteintes. Pour savoir ce que vous pouvez ou devez apporter, consultez les détails (FAQ) sur le site de Spa Nordique.

Comments are closed.